Entreprise

Twitter qualifie les plaintes de bot de Musk de « spectacle non pertinent »

Elon Musk

Twitter a rejeté les plaintes d’Elon Musk selon lesquelles il ne dispose pas de suffisamment d’informations sur les spams et les comptes de robots comme un « spectacle non pertinent » et a exhorté un juge à tenir un procès dès que possible pour son annulation d’un rachat de 44 milliards de dollars de l’entreprise.

« La date de procès la plus proche possible est impérative », ont déclaré lundi les avocats de Twitter dans le dossier de neuf pages, répondant à la demande de report de Musk. « Ce différend très public nuit à Twitter chaque jour qui passe. »

Musk, l’homme le plus riche du monde, a renoncé à l’accord d’achat de la plate-forme le 8 juillet, accusant l’entreprise de ne pas respecter le contrat en fournissant des informations pour évaluer la prévalence des bots sur la plate-forme de médias sociaux. Il dit qu’il faudra des mois pour mener un examen médico-légal et a demandé un procès en février.

Musk était pleinement conscient du problème des bots lorsqu’il a signé l’accord d’achat de la société, ont déclaré les avocats de Twitter dans le dossier.

« Musk utilise ses droits de consentement pour camoufler les opérations de l’entreprise, et le surplomb de sa violation met en péril les relations de Twitter avec les employés et les clients », selon le dossier. « Des millions d’actions Twitter s’échangent quotidiennement sous un nuage de doute créé par Musk. Aucune entreprise publique de cette taille et de cette envergure n’a jamais eu à supporter ces incertitudes.

La juge Kathaleen St J McCormick, qui est sur le point de juger l’affaire, a déclaré qu’une audience mardi dans le Delaware sur la demande de Twitter d’accélérer l’affaire se tiendra sur Zoom plutôt qu’en personne car elle a Covid. Elle a ajouté que ses symptômes ne sont pas graves.

Twitter a intenté une action en justice la semaine dernière pour forcer Musk à conclure l’accord et a demandé le début du procès sans jury le 19 septembre. Les avocats de Twitter, basé à San Francisco, ont déclaré qu’ils n’avaient besoin que de quatre jours pour prouver que Musk devrait honorer son accord de payer 54,20 $/action pour la plate-forme de médias sociaux.