Tech

La plus grande Fintech d’Afrique, M-Pesa, atteint 50 millions d’utilisateurs actifs sur le continent

Mpesa-1536x864

KENYA – Le principal service de paiement d’argent mobile M-Pesa a atteint 50 millions de clients mensuels actifs, consolidant ainsi sa position de plus grande fintech d’Afrique.

Ce jalon intervient 14 ans depuis le lancement du service au Kenya et près de deux ans depuis le lancement de la joint-venture M-Pesa Africa.

Safaricom a lancé le service de transfert d’argent de personne à personne en mars 2007, qui est depuis devenu une plate-forme lucrative offrant également des services de client à entreprise et d’entreprise à client.

M-Pesa est aujourd’hui présent en Ouganda, en Tanzanie, au Lesotho, en RDC, en Égypte et au Ghana. 

Safaricom et Vodafone ont lancé conjointement M-Pesa pour l’envoi instantané d’argent par les clients entre eux et pour beaucoup, c’est devenu le seul accès aux services financiers propulsant une croissance rapide et une adoption à travers le pays.

Aujourd’hui, M-Pesa offre une commodité financière aux entreprises et aux clients, car ces derniers peuvent envoyer, recevoir de l’argent, payer des factures, effectuer et recevoir des paiements commerciaux, et bien plus encore.

Toutes les activités se déroulent via le téléphone mobile, sans parler des 500 000 agents répartis dans les comtés desservis.

M-Pesa Africa s’efforce également de proposer des plateformes numérisées dans le but de devenir le plus grand écosystème fintech et numérique de la région pour le continent.

En juin 2021, M-Pesa a déployé sa M-Pesa Super App sur tous les marchés qu’elle dessert et les clients de l’application peuvent également envoyer de l’argent à plusieurs utilisateurs du service mobile, payer une assurance et acheter des billets pour les bus, les trains et les concerts.

M-Pesa dispose également d’une API ouverte utilisée par plus de 45 000 développeurs et 200 000 entreprises et, collectivement, plus d’un demi-million d’entreprises transigent plus de 7 milliards de dollars par mois sur M-Pesa.

Safaricom et Vodacom ont acquis la marque et la plate-forme M-Pesa de leur société mère britannique Vodafone Plc pour former la coentreprise, M-Pesa Africa, en avril 2020.

Les deux sociétés de télécommunications prévoient de développer M-Pesa au-delà des marchés existants, avec des plans d’établissement en Éthiopie actuellement en cours après qu’un consortium lié à des sociétés mères a obtenu une licence pour opérer dans le pays enclavé au milieu de cette année. 

“Nous sommes ravis de célébrer cette étape remarquable avec nos plus de 50 millions de clients à travers le continent”, a déclaré Sitoyo Lopokoiyit, directeur général de M-Pesa Africa, dans un communiqué. 

M-Pesa, qui permet aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir de l’argent, et de payer des biens et des services même sur des téléphones de base, a alimenté les revenus de Safaricom ces dernières années.

M-Pesa a contribué à environ un tiers des revenus des services de Safaricom au cours de son exercice clos le 31 mars, soit un représentant de 82,6 milliards de shillings (750,2 millions de dollars).

Selon des informations antérieures de Safaricom, environ 28 millions d’utilisateurs mensuels actifs se trouvaient au Kenya au 31 mars 2020, ce qui signifie que M-Pesa compte autant d’utilisateurs sur ses marchés secondaires que dans son port d’attache.