Nouvelles

Google poursuit le développeur de Tinder dans la lutte contre le Play Store

Google play commission

Google a porté plainte Match Group, accusant le service d’application de rencontres de mauvaise foi et de rupture de contrat en provoquant une bataille juridique sur les politiques de Google Play.

Le costume de Google est en réponse à Match Group ayant poursuivi le géant de la recherche en mai, l’accusant d’avoir des politiques de facturation monopolistiques. Google a modifié certaines des politiques, incitant le site de rencontres à retirer une demande d’ordonnance d’interdiction temporaire.

Mais Google a riposté lundi, affirmant que Match Group, qui gère des services de rencontres tels que Tinder et Our Time, ne veut désormais rien payer pour l’utilisation du Play Store, où Google facture des frais de 15% sur le premier million de dollars américains de revenus annuels générés par l’App Store par des développeurs américains.

Cela « placerait Match Group dans une position avantageuse par rapport aux autres développeurs d’applications qui honorent leurs accords et indemnisent Google de bonne foi pour les avantages qu’ils reçoivent », a déclaré Google dans la plainte.

Google demande des dommages-intérêts non spécifiés à Match Group et un jugement qui lui permettrait de retirer définitivement le service d’application de rencontres du Play Store. Match Group n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire par courrier électronique, envoyée après les heures normales de bureau.