Nouvelles

Internet Explorer est officiellement mort

internet explorer microsoft

Microsoft retire enfin son Internet Explorer mercredi, mettant fin à une application vieille d’un quart de siècle tout en provoquant une petite panique parmi les entreprises et les agences gouvernementales qui ont construit des systèmes internes autour du navigateur obsolète.

Le Japon est peut-être le pays le plus touché par cette décision, car une enquête réalisée en mars a révélé que 49 % des entreprises du pays asiatique utilisent encore IE. Parmi eux, l’utilisation la plus courante concernait les systèmes internes de gestion, d’échange de données et de comptabilité. Tous ces éléments auraient dû être mis à jour ou transférés vers différents logiciels depuis que Microsoft a annoncé ses plans de retraite IE il y a un an, mais le Nikkei rapporte que beaucoup ont tergiversé.

Les entreprises de tout le pays doivent désormais agir rapidement pour s’assurer qu’elles sont toujours en mesure d’exécuter des opérations qui reposaient auparavant sur des applications construites sur le navigateur de longue date de Microsoft.

Internet Explorer, autrefois le navigateur dominant dans le monde et le créateur de facto des normes Web, est tombé en disgrâce avec sa version IE6, qui était gâchée par une surcharge de fonctionnalités et des performances frustrantes. Des navigateurs plus rapides et meilleurs comme Chrome de Google et Firefox de Mozilla ont pris le relais et la part d’IE sur le marché mondial était négligeable de 0,64 % le mois dernier, selon Statcounter.

Le successeur de Microsoft à IE, appelé Edge, est un navigateur construit sur la même plate-forme de base que Chrome, appelée Chromium, et est donc compatible avec les extensions Chrome et prend en charge une grande partie des mêmes fonctionnalités. Microsoft a intégré un mode IE dans Edge, qu’il prendra en charge pendant une période supplémentaire au-delà d’aujourd’hui.