Nouvelles

La start-up de commerce électronique Afrikrea lève 6,2 millions de dollars de financement de pré-série A et change de nom pour ANKA

Afrikrea lance ANKA

COTE D’IVOIRE – Afrikrea, une startup de commerce électronique, a levé un tour de financement de 6,2 millions de dollars US de pré-série A et rebaptisé « ANKA ».

Le nouveau cycle de financement a été dirigé par Investisseurs & Partenaires, une société d’investissement dédiée au financement des petites et moyennes entreprises africaines, et comprend la participation du vice-président exécutif d’Alibaba, Joe Tsai, de la Fondation Bestseller, VestedWorld, Enigmo, Groupe Prunay et Rising Tide Africa.

Ils rejoignent les investisseurs existants Saviu Ventures (qui participe également au tour de table), LoftyInc Capital Management, Kepple Africa Ventures, Consonance Investment Managers, id4 Ventures et Thierry Petit. Le financement supplémentaire porte l’investissement total de l’entreprise à ce jour à 8,1 millions de dollars.

Le nouveau capital sera utilisé pour développer l’infrastructure mobile du logiciel de commerce électronique en tant que service (SaaS) d’Anka, permettant un accès mondial facile pour ses détaillants, ainsi que des investissements dans le développement ultérieur de produits.

« Nous avons enregistré une croissance sans précédent depuis le lancement d’ANKA l’année dernière ; depuis lors, nos abonnés ont triplé et le volume sur les services les plus récents a été multiplié par huit au cours des six derniers mois », a déclaré Moulaye Taboure, PDG et co-fondateur d’ANKA.

« Comme notre vision et les besoins de nos clients avaient dépassé l’objectif singulier du marché Afrikrea, fonctionner sous ANKA fournit une description plus holistique de notre mission en tant qu’entreprise panafricaine.

« Grâce à la plate-forme ANKA, qui intègre tous les aspects des affaires, nous servons désormais les vendeurs, non seulement dans la mode, mais dans ce qui sera une variété de secteurs dans plus de 80% des pays africains. »

Fondée à l’origine en 2016 en tant que place de marché en ligne pour la vente et l’achat de vêtements, d’accessoires, d’objets d’art et d’artisanat d’inspiration africaine, Afrikrea a enregistré une croissance annuelle de 250 % depuis sa création en 2016.

La plateforme enregistre actuellement plus de 700 000 visites par mois avec une majorité de clients situés en Europe et en Amérique du Nord.

Afin de mieux accompagner ses vendeurs et la croissance rapide de l’activité, Anka a été lancée en 2021 en tant que solution SaaS tout-en-un pour fournir des services de commerce électronique aux micro-commerçants africains.

ANKA (qui signifie « Nôtre » en Bambara et Djoula) vise à construire une infrastructure dédiée à l’alimentation du commerce électronique pour ses plus de 13 000 vendeurs exportant littéralement « tout ce qui est fait d’Afrique » à un public mondial. Afrikrea reste l’une des chaînes d’ANKA.

La plate-forme permet au commerce social africain, aux exportateurs et aux dropshippers de gagner du temps, de l’énergie et de l’argent via sa plate-forme de vente personnalisée, une coordination transparente des paiements mondiaux et des expéditions pour des milliers d’entreprises en Afrique et dans le monde. Il a déjà réalisé plus de 35 millions de dollars de transactions dans 174 pays.

Sébastien Boye, co-PDG d’Investisseurs & Partenaires, s’est dit ravi d’avoir dirigé le tour de table d’ANKA.

« Cette société est au cœur de la stratégie d’investissement d’IPAE2 : une équipe de fondateurs africains talentueux et ambitieux, un potentiel de croissance et de création de valeur important et une thèse d’impact convaincante. En effet, ANKA vise à donner aux micro- entrepreneurs en Afrique tous les outils pour accéder aux potentialités du marché mondial du commerce électronique », a-t- il déclaré.

« L’entreprise a le potentiel de créer un écosystème entrepreneurial complet, autour de sa plateforme complète. Nous sommes très impressionnés par la croissance d’ANKA depuis son lancement et sommes confiants dans sa capacité à favoriser l’inclusion numérique et financière des entrepreneurs africains.

La base de détaillants d’Anka comprend actuellement des vendeurs de 47 des 54 pays africains, avec 35 millions de dollars de transactions enregistrées dans 174 pays à travers le monde.

Plus de 80 pour cent de ses partenaires commerciaux sont des femmes qui ont augmenté leurs revenus de 50 pour cent en moyenne depuis qu’elles ont rejoint la communauté d’Anka, a indiqué la société.